Comment imperméabiliser un carrelage poreux ?

Date : Tags : ,

Ô carrelage, sacro-saint des revêtements, préférable en tout point à tant d'autres surfaces et pourtant, pourtant, pas si infaillible que ça... Une porosité mal prise en charge et c'est le drame.

La porosité d'un carrelage

La porosité désigne l'incrustation de tâches sur la surface. Il existe différents types de tâches et différents niveaux de porosité. Si l'on constate plusieurs types de carrelages victimes de porosité, ce n'est pas un problème pour tous. Les tomettes, le marbre et le travertin pour ne citer qu'eux sont de nature poreuse, mais également favorable à l'humidité. Pour les carreaux qui n'ont pas cet avantage, et dans la mesure où c'est un matériau amené à être régulièrement mouillé, c'est d'autant plus problématique.

Sur le long terme, cela ne fait pas bon ménage ! Des tests existent pour connaître la présence de porosité et si oui, à quel degré. Les carreaux de type grès sont très poreux et au contraire les carreaux de type granit ne le sont que très peu. À savoir que la porosité n'est pas nécessairement liée à la nature du carreau, mais peut aussi être causée par une mauvaise préparation au moment des travaux. On parlera alors de la laitance de ciment quand des tâches apparaissent avec le séchage des joints entre les carreaux, et de voile de ciment quand on constate l’apparition de taches blanches après la pose.

Dans la mesure du possible, les trois types de tests qui existent doivent être effectués sur un carreau non utilisé ou sur une partie restreinte.

Le premier consiste à verser une infime quantité d'eau (des gouttes de la taille d'une pièce de monnaie) en plusieurs endroits : si l'eau disparaît rapidement, cela signifie que le carrelage est poreux. Plus la durée d'absorption est courte, plus la porosité est importante.

Le deuxième test exige de laisser sécher un mélange de poussière et d'eau versé sur le sol. Si vous parvenez sans effort à nettoyer la salissure, c'est que votre carrelage n'est pas poreux. À l'inverse, si un résidu persiste, votre carrelage est bien poreux.

Le troisième test demande d'avoir un crayon noir de dureté HB. Avec ce crayon spécial, on déterminera si la surface est poreuse en profondeur (on parlera alors de microporosité). Le test est simple : il suffit simplement de tracer quelques traits et de nettoyer par la suite avec un chiffon imbibé d'eau savonneuse (type savon de Marseille ou savon noir). Si la tâche de crayon résiste, cela signifie que votre carrelage est poreux et qu'il vous faudra utiliser un détergent pour désincruster en profondeur. Une fois ces tests réalisés vous cernerez mieux les besoins de votre carrelage et serez en capacité de bien choisir le traitement adéquat.

L'imperméabilisation d'un carrelage poreux

Quand la porosité n'est pas propre au type de carrelage ou qu'elle est constatée suite à une mauvaise pose, l'imperméabilisation se révèle la seule solution durable. Cela vous évitera de savants calculs pour garder propre et brillant votre sol. Une fois l'imperméabilisation réalisée, vous pourrez revenir à vos produits d'entretien habituels. Il existe plusieurs manières de le traiter, dont certaines sont naturelles !

À commencer par l'huile de lin et la cire, toutes deux efficaces contre tous types de tâches (en particulier graisseuses). On appréciera leur propriété hydrofuge et oléofuge. Cette méthode est à renouveler régulièrement. L’huile de lin est le choix de prédilection pour les tomettes et les carreaux en ciment, que nous savons déjà être particulièrement sensibles à la porosité. Par ailleurs, on retrouve sans surprise le savon noir, les cristaux de soude, l’eau pétillante et la pierre d’argile diluée : grâce à cet ingénieux mélange, votre carrelage retrouvera propreté et brillance.

Quoi que vous choisissiez, pensez toujours à rincer à l’eau claire. On évitera dans tous les cas un traitement à l'eau de Javel qui ne ferait qu'accentuer la porosité et donc aggraver la situation. Si l'on encourage l'utilisation de produits naturels afin de ne pas détériorer les carreaux, il est parfois trop tard. Il vous suffira de poncer au diamant la surface abîmée et de la traiter pour qu’elle retrouve son éclat. Vous ne vous sentez pas rassuré à l'idée de le faire vous-même ? Faites appel à un professionnel tel qu'ERAH pour des résultats parfaits jusque dans les finitions.

Avec toutes ses facettes, le carrelage n'a pas fini de nous surprendre. Avec le bon traitement, pas de doute qu'il se tiendra à carreau !

Autres sujets qui pourraient vous intéresser

Comment bien entretenir sa plomberie ?

Date :
Un entretien régulier de la plomberie permet d’éviter les problèmes qui peuvent survenir au niveau des canalisations, des appareils ou des tuyauteries. L’entretien garantit également la durabilité des installations sanitaires, et aide à les prémunir contre l’usure précoce...